En conduite accompagnée (AAC), connaitre la limitation de vitesse

Vous êtes inscrit en conduite accompagnée et vous avez un doute concernant la limitation de vitesse à respecter ? Avant de prendre la route, lisez donc cet article ! En plus d’augmenter le risque d’accident, votre accompagnateur s’expose à des amendes plutôt salées… Ainsi qu’au retrait de points ! Quant à vous, cher apprenti, vous encourrez le retrait du livret d’apprentissage, chose qui signerait l’arrêt de votre formation en conduite accompagnée. Avouez que ce serait dommage !

Limitation de vitesse en conduite accompagnée : que dit le code de la route ?

Limitation de vitesse en conduite accompagnée : règle générale.

Même si vous avez déjà passé le Code de la route, vous n’êtes pas à l’abri d’un petit trou de mémoire. Et votre accompagnateur non-plus d’ailleurs ! C’est pourtant simple : d’une manière générale, la limitation de vitesse en conduite accompagnée est la même que pour les titulaires du permis probatoire. Autrement dit, moins 10 km/h sur toutes les routes, sauf :

  • En agglomération, où la limitation de vitesse est la même pour tous les usagés, qu’ils soient en conduite accompagnée ou non.
  • Sur autoroute : vous devez rouler 20 km/h en dessous des normes.
  • Sur les routes départementales : là encore, la limitation de vitesse est la même pour tout le monde.

Comme nous le disons, la limitation de vitesse en conduite accompagnée sera à respecter durant les 2 années qui suivent l’obtention de votre permis de conduire. Ce rabais de la vitesse a bien évidement pour but de réduire le risque d’accident. A ce titre, n’oubliez pas votre macaron AAC pour prévenir les autres usagés que vous êtes en apprentissage ! Ils pourront ainsi, à leur tour, réguler leur vitesse.

Les vitesse à ne pas dépasser en AAC : dans le détail.

Vous verrez qu’avec un peu de pratique, vous régulerez votre vitesse automatiquement, sans réfléchir. Mais en attendant, mieux vaut repasser les normes à respecter pour éviter de commettre une infraction ! D’ailleurs, cela fera le plus grand bien à votre accompagnateur, lequel est censé être parfaitement au courant de la limitation de vitesse en conduite accompagnée. C’est l’un des termes abordé lors du rendez-vous pédagogique AAC.

Quoi qu’il en soit, voici les limitations de vitesse fixées par le Code de la route à respecter en AAC et pendant la période de permis probatoire :

  • Autoroute : 110 km/h par temps normal et par temps de pluie. (130 km/h pour les titulaires du permis définitif).
  • Route à deux chaussées séparée par un terre-plain central : 100 km/h par temps normal et par temps de pluie. (110 km/h en permis définitif).
  • Route à double sens, avec séparation centrale : 80 km/h par temps normal et par temps de pluie. (90 km/h en permis définitif).
  • Route à double sens, sans séparation centrale : 80 km/h pour tout le monde.
  • Agglomération : 50 km/h pour tout le monde.
Quelle limitation de vitesse pour conduite accompagnée

Bon à savoir : depuis Juillet 2018 (décret n° 2018-487) le gouvernement a décidé de réduire la vitesse maximale sur les routes départementales à double sens, sans séparation centrale. Elle passe de 90 km/h à 80 km/h et s’applique à tous les usagés.

Dépasser la limitation de vitesse en AAC : comment s’appliquent les sanctions ?

Comme nous le disions un peu plus tôt, en cas d’infraction, c’est votre accompagnateur qui en paiera les conséquences ! Vous pouvez désigner plusieurs accompagnateurs en AAC. Mais c’est celui qui est assis à vos côtés au moment de l’infraction qui sera verbalisé. Il est responsable de votre conduite et doit veiller au respect du Code de la route. Bien entendu, même s’il n’est pas au volant, votre accompagnateur est soumis aux règles d’alcoolémies en rigueur ! Tout ceci ayant été dit, passons tout de suite au barème et sanctions appliquées en cas d’excès de vitesse :

  • Excès de vitesse inférieur à 20 km/h (hors agglomération) : une amende de 68 euros + retrait d’un point sur le permis de l’accompagnateur.
  • Excès de vitesse inférieur à 20 km/h (en agglomération) : une amende de 135 euros + retrait d’un point.
  • Pour un excès de vitesse compris entre 20 km/h et 30 km/h : une amende de 135 euros + retrait de 2 points.
  • Pour un excès de vitesse compris entre 30 km/h et 40 km/h : une amende de 135 euros + retrait de 3 points + suspension du permis pendant 3 ans + interdiction de conduire certains véhicules à moteur pendant 3 ans + accomplissement d’un stage de sensibilisation à la sécurité routière.
  • Excès de vitesse compris entre 40 km/h et 50 km/h : idem, sauf : retrait de 4 points et non de 3.
  • Excès de vitesse supérieur à 50 km/h : une amende de 1500 euros + retrait de 6 points + suspension du permis pendant 3 ans, sans sursis + confiscation du véhicule + accomplissement d’un stage de sensibilisation à la sécurité routière.
  • En cas de récidive : idem + une amende de 3750 euros + retrait de 6 points + peine de prison de 3 mois.

En somme : faites attention, veillez à bien respecter la limitation de vitesse, en conduite accompagnée, en permis probatoire ou lorsque vous aurez votre permis définitif !