Après avoir raté le permis, combien de fois peut-on passer l’examen ?

Chaque année, le taux de réussite au permis de conduire tourne autour des 60 %. Cela signifie que 40 % des élèves ratent leur permis et doivent le repasser une seconde fois, voire plus s’ils échouent à leur second permis. Jusqu’à combien de fois peut-on échouer à l’épreuve pratique du permis de conduire ? Y a-t-il un moment où l’on doit repasser le code ? On fait le point.

Combien de temps le code de la route est-il valable ?

Après 5 échecs à l’épreuve pratique du permis de conduire, votre code de la route est invalidé. Cela signifie que si vous échouez 5 fois d’affilée au permis de conduire, vous devrez passer à nouveau l’examen du Code de la route. En effet, en 5 passages étalés sur plusieurs années, il arrive un moment où vous ne vous souvenez pas de tout le code de la route et où il est obligatoire de le repasser pour s’assurer que vous pouvez passer votre permis de conduire en toute sécurité.

En outre, le code de la route est valable 5 ans. Cela signifie que si vous n’avez toujours pas obtenu votre code de la route au bout de 5 ans, même si vous n’avez pas cumulé 5 échecs, vous devrez quand même le repasser.

Ainsi, si en l’espace de 5 ans, vous échouez 3 fois au permis de conduire, vous devrez vous inscrire à nouveau à l’épreuve théorique du permis de conduire ; et il en va de même si en l’espace de 3 ans, vous échouez 5 fois à l’épreuve pratique.

combien de fois peut-on passer le permis

Quelles sont les démarches à faire après 5 échecs au permis ?

Après 5 échecs au permis de conduire, vous ne pouvez pas tout simplement vous réinscrire pour une prochaine session. Vous devrez d’abord vous réinscrire à l’examen théorique du code de la route pour repasser votre code et ainsi repartir avec un code valable pendant 5 ans. Vous n’aurez en revanche pas besoin de tout recommencer de zéro : vous garderez votre dossier et votre numéro NEPH, que vous pourrez donc réutiliser pour vous inscrire au Code ou au permis de conduire.

Une fois le code obtenu, il ne vous reste plus qu’à demander une nouvelle date d’examen pour votre épreuve pratique du permis de conduire. Le délai pour obtenir une date d’examen reste le même, que vous ayez échoué 1, 2, 3, 4 ou 5 fois à l’épreuve pratique.

Bien sûr, avant votre nouvelle date d’examen pratique, pensez à bien préparer votre épreuve, en reprenant des cours de conduite si besoin. Vous ne souhaitez certainement pas encaisser un 6ème échec !

Réussir son permis après 5 échecs

Les candidats qui ont raté leur permis 5 fois ont tendance à se décourager, et c’est normal. Toutefois, sachez que si vous vous trouvez dans cette situation, réussir votre permis n’est pas impossible. Voici nos conseils pour réussir votre permis même après 5 échecs.

Changer d’auto-école

L’une des options les plus efficaces qui s’offrent à vous pour provoquer un « déclic » est de changer d’auto-école. La plupart du temps, les candidats qui échouent à l’épreuve pratique du permis de conduire ont simplement mal assimilé les méthodes de leur moniteur de conduite et changer d’auto-école leur permet de débloquer quelque chose et enfin d’obtenir leur permis de conduire.

Si auparavant, les auto-écoles appliquaient des frais de transfert ou des frais de restitution de dossier (pouvant parfois monter jusqu’à 200 € !), la Loi Hamon les interdit désormais. Si vous vous assurez de ne pas avoir de forfait en cours dans votre ancienne auto-école, le changement ne vous occasionnera pas de frais supplémentaires !

Comment mieux se préparer à l’examen pratique du permis de conduire ?

Que l’on change d’auto-école ou non, il est important de bien se préparer à l’épreuve pratique du permis de conduire pour éviter un échec supplémentaire. Si vous aviez eu l’impression de bien vous préparer jusqu’à présent, c’est que votre méthode n’était pas forcément appropriée. Une solution peut donc être de changer de méthode de préparation. Par exemple, si après chaque échec, vous avez travaillé uniquement la cause de l’échec, pensez à travailler davantage votre aisance au volant pour que éviter des erreurs basiques.

Bien se préparer implique aussi de travailler le mental, important pour ne pas vous déconcentrer ou vous décourager en pleine épreuve le Jour J. Ne vous démoralisez pas : de nombreux candidats échouent 5 fois au permis de conduire mais finissent par l’avoir au bout de la 6ème fois ! Prenez un peu de recul pour identifier les causes de vos échecs successifs : le stress, la sévérité des examinateurs, le manque de préparation, le manque de concentration…

Comment économiser sur le coût du permis de conduire suite à plusieurs échecs ?

Repasser son permis une seconde fois engendre un coût supplémentaire de 500 € en moyenne. Lorsque l’on échoue 5 fois au permis de conduire, le budget à y consacrer est énorme ! Et pourtant, il est déconseillé de sacrifier des heures de conduite pour faire des économies car c’est la pratique qui vous permettra d’obtenir votre permis de conduire.

Pour ne pas y laisser toutes vos économies, vous disposez de plusieurs solutions :

  • Opter pour la conduite supervisée. Après un échec au permis de conduire, les candidats peuvent passer sans délai ni formalité particulière à la conduite supervisée, sous réserve d’une autorisation de leur assureur.
  • Obtenir un financement CPF pour votre permis de conduire via l’application « mon compte formation ». En effet, si vous avez travaillé, vous avez cumulé des heures CPF que vous pourrez utiliser dans une auto-école agréée pour prendre des heures de conduite supplémentaire.

Ces deux solutions pourront vous permettre de prendre plus d’heures de conduite sans avoir à vous restreindre à cause du budget, et ainsi de mettre toutes les chances de votre côté pour réussir votre épreuve pratique !