Comment réussir son permis de conduire du premier coup ?

Réussir son permis de conduire du premier coup, c’est le rêve de tous les candidats. Et pour cause : pour repasser son permis de conduire, il faut en général compter entre 50 et 200 € supplémentaires ! Toutefois, réussir son code de la route et son permis de conduire du premier coup ne s’improvise pas. Découvrez nos conseils pour éviter un échec qui vous occasionnera du stress, du budget et du temps supplémentaires.  

Nos conseils pour réussir l’examen du code de la route du premier coup

Pour réussir son permis de conduire du premier coup, il faudra réussir à la fois l’épreuve théorique et l’épreuve pratique, dès le premier passage.

L’épreuve théorique, c’est l’examen du Code de la route. Réussir son code de la route du premier coup est assez facile, comme en atteste le taux de réussite en France, qui est compris entre 60 % et 70 % chaque année (il était de 66,14 % en 2017).

Pour réussir son examen du code de la route du premier coup, il suffit de bien se préparer. Renseignez-vous sur le déroulé de l’examen : le Jour J, vous devrez répondre à 40 questions en 30 minutes (soit 20 secondes par question), et vous aurez le droit à 5 fautes maximum. Ce n’est donc pas seulement une question de connaissances et de par cœur, mais aussi une bonne gestion du stress et un entraînement en condition ! Plus vous multiplierez les entraînements dans votre auto-école ou sur Internet, plus vous serez prêt pour le Jour J.

Combien coûte l’inscription au Code de la route

Si vous passez le Code en auto-école, c’est souvent le moniteur qui décidera du moment où vous êtes prêt à passer l’examen. Si vous le passez en candidat libre, attention à ne pas vous précipiter ! Entraînez-vous bien avant de décider que vous êtes prêt pour l’examen, tout en gardant en tête que mieux vaut trop que pas assez.

Nos conseils pour réussir l’examen du permis de conduire du premier coup

Réussir l’examen pratique du permis de conduire du premier coup, c’est déjà plus difficile ! Beaucoup de candidats redoutent cette épreuve, surtout que si vous ratez votre examen, vous devrez souvent attendre un délai important avant de pouvoir réserver une autre session. Voici nos conseils pour avoir votre permis de conduire du premier coup.

Maîtriser la conduite

Premier conseil pour réussir votre permis du premier coup : maîtriser parfaitement la conduite avant de se rendre à l’examen. Cela peut paraître évident, mais c’est la première cause d’échec au permis de conduire. Voici une liste (non exhaustive) de ce que vous devez maîtriser :

  • Les manœuvres de base (marche arrière, tourner le volant, prendre un rond-point, accélérer / ralentir…)
  • La vitesse de conduite (en respectant la vitesse maximale autorisée ou la situation de conduite)
  • Le passage des vitesses
  • Les contrôles visuels (vérification des rétroviseurs extérieurs et intérieurs)
Permis et feu rouge

Comment bien se préparer à l’examen pratique du permis de conduire ?

Comme pour l’examen du Code de la route, il est important de bien se préparer à l’examen du permis de conduire en amont.

Bien se préparer, c’est être sûr de maîtriser la conduite, mais pas seulement. Vous devez aussi vous renseigner sur l’épreuve et son déroulé pour ne rien oublier le Jour J, ce qui serait une source de stress supplémentaire ! Pensez à réunir en avance les documents dont vous aurez besoin pour l’examen : votre convocation, votre pièce d’identité, une enveloppe affranchie à votre nom et adresse au format indiqué sur votre convocation (50g ou 100g), et enfin votre justificatif d’obtention du code de la route (par exemple, le Cerfa 02 ou l’email reçu).

Soyez sûr également de savoir comment va se dérouler l’examen de conduite. L’épreuve dure 32 minutes au total. Après avoir présenté vos documents à l’examinateur, vous vous installerez au volant et effectuerez les différents réglages nécessaires. Vous roulerez ensuite pendant 25 minutes en suivant les directives de l’examinateur, avec 2 manœuvres à effectuer (dont l’une de votre choix). Pendant la conduite, il vous sera demandé d’actionner l’un des accessoires (climatisation, essuie-glace…) et de répondre à quelques questions sur les vérifications du véhicule. Les résultats de l’examen seront disponibles 2 jours après l’épreuve.

Souvenez-vous que chaque moment de l’examen compte, car chaque manœuvre ou action demandée correspond à une compétence que l’examinateur va évaluer.

Dernier conseil pour bien vous préparer à l’épreuve pratique : n’hésitez pas à aller conduire à proximité du centre d’examen pour vous entraîner à conduire sur les routes que vous allez emprunter le Jour J !

Savoir quels seront les points évalués

Pour réussir votre examen pratique, vous devez savoir quels points sont évalués pendant les 32 minutes que dure l’épreuve. Vous serez évalué sur 9 compétences principales, notées de 0 à 3 selon si vous avez ou non acquis cette compétence d’après l’examinateur :

  1. L’installation au poste de conduite
  2. Les vérifications intérieures et extérieures du véhicule
  3. La manipulation des commandes et le fonctionnement du véhicule
  4. La prise d’informations
  5. La maîtrise de la vitesse
  6. Le respect de la réglementation
  7. La communication avec les autres usagers
  8. Le positionnement sur la chaussée
  9. Les distances de sécurité

Vous serez également évalué sur 3 compétences annexes, notées sur 1, comme l’autonomie du conducteur ou la conscience du risque. Enfin, l’examinateur pourra vous attribuer 1 ou 2 points supplémentaires pour courtoisie au volant ou conduite respectueuse de l’environnement. Au total, vous pourrez obtenir au maximum 32 points, mais on vous demande un minimum de 20 points pour valider votre épreuve.

Comment réussir son permis de conduire du premier coup

Ne pas faire d’erreurs éliminatoires

Même si vous avez accumulé assez de points, vous n’obtiendrez pas votre permis si vous faites une seule erreur éliminatoire… Essayez donc de les connaitre avant l’épreuve et de ne surtout pas les faire !

Parmi les fautes éliminatoires, on trouve par exemple les erreurs de priorité (refus de priorité à droite, refus de priorité à un piéton, abus de priorité), les erreurs de non-respect de la signalisation (griller un stop, un feu rouge ou un sens interdit, doubler un véhicule sur une ligne continue…), ou encore toute erreur mettant en danger des piétons ou d’autres usagers (monter sur le trottoir, ne pas respecter les distances de sécurité, etc.).

Maîtriser les questions théoriques

Les questions théoriques sont très faciles à réussir, car la réponse à ces questions ne va pas changer en fonction de l’environnement du jour de l’examen, contrairement à la conduite de 25 minutes. Révisez bien ces questions et envisagez toutes celles qui pourraient vous être posées pour ne pas perdre des points sur cette partie de l’examen ! Ce serait bête de ne pas avoir ces 3 points très faciles à obtenir.

Reprendre une ou deux heures de conduite la veille de l’examen

Autre conseil qui peut vous être utile si vous manquez de confiance en vous : reprenez une ou deux heures de conduite la veille du permis, ou quelques jours avant, pour vous assurer que tout est bien en place et surtout pour vous rassurer vous-même et vous donner confiance pour le Jour J ! Ce sera ainsi l’occasion de poser toutes vos questions à votre moniteur.

Ne pas stresser

Dernier conseil : détendez-vous ! Plus vous serez stressé, plus vous aurez des chances de multiplier les erreurs bêtes que vous n’aurez pas faites dans des conditions normales. La veille du Jour J, dormez bien, et le Jour J, prenez un bon petit déjeuner et ne vous mettez pas la pression.